Citoyennes Amienoises

Feministes

- Justice -

Les chiffres énoncés lorsque nous parlions des violences sexistes et sexuelles sont affolants. Nous ne pouvons avancer avec à nos côtés une justice passive, permettant à cette violence continuelle de se propager. Il est important que de réelles mesures soient engagées. Nous voulons une justice qui nous protège. Une politique pénale pérenne de lutte contre les violences faites aux femmes doit être mise en place, après un état des lieux construit avec les associations féministes. Des modifications juridiques en matière pénale, de procédure pénale et en matière civile doivent être apportées.

Revendications

Nous voulons que soit énoncé le principe de l’interdiction de correctionnaliser des infractions à caractère sexiste et/ou sexuel de nature criminelle ;

Des mesures de protection, immédiates, inconditionnelles, de longue durée : une protection immédiate et sûre pour les femmes qui portent plainte ; une protection rapprochée à toutes les femmes harcelées ;

Des mesures plus sérieuses et efficaces que la verbalisation des harceleurs dans l’espace public.

Appliquer et assurer le légitime changement de prénom à l’Office d’État civil de la mairie, libre, gratuit, déclaratif, démédicalisé et dépsychiatrisé, pour les personnes transgenres en application de la résolution 2048 du Parlement européen et de l’article 60 de la loi de modernisation de la justice du XXIème siècle ;